miroir stras

Un miroir strasbourgeois à cadre rocaille en bois sculpté et doré surmonté d’une palmette à cinq feuilles d’acanthe dans sa partie supérieure. Il possède encore son miroir au mercure d’origine. Les proportions de la palmette sont plus importantes que la moyenne. De plus le cadre rocaille est orné d’une bande coquillée ondulée, unique dans l’état actuel de nos connaissances.

Époque : vers 1740 – 1750

Hauteur : 90 cm

Largeur : 56 cm

État de conservation : manques à la dorure ancienne.

miroir stras

palmette

coin miroir