IMG_6010

Une théière en faïence de Strasbourg, Paul ou Balthazar Hannong, décor de grand feu en bleu et blanc d’un motif de fleurs des Indes et de cailles. Ces dernières reprennent les motifs japonais de style Kakiémon déjà recopiés à la manufacture de Meissen dès les années 1730. La certitude de l’attribution à Strasbourg repose sur la forme employée à la même époque en technique mixte en fleurs des Indes (cf Jacques BASTIAN, Strasbourg, Faïences et porcelaines, 1721-1784, MAJB, Strasbourg, 2002-2003, p.217). Marque de peintre au revers en bleu sous couverte IHM. Cette théière faisait partie d’un service à thé dont une seule autre pièce est connue. Il s’agit d’un sucrier conservé au musée des arts décoratifs de la ville de Strasbourg (Jacques BASTIAN, ibid, p.208).

Epoque : vers 1735 – 1748

Hauteur : 12 cm

Largeur hors tout : 19 cm

Etat de conservation : Petit manque reconstitué au bec verseur, manque le couvercle, une fêlure restaurée.